Menu

L’ETERNELLE MAREE NOIRE

ARTE Reportage – 2011

C’est l’une des plus grandes catastrophes écologiques au monde. Depuis plus d’un demi-siècle, une marée noire perpétuelle souille le delta du Niger. Une histoire qui a commencé en 1956 quand Shell ouvrait son premier puits à Oloibiri. Chaque année, l’équivalent d’un Exxon-Valdez, ce tanker de 180 000 tonnes échoué sur les côtes d’Alaska en 1989, se déverse dans la mangrove. Résultat : un environnement dévasté, des populations locales incapables d’assurer leur subsistance et une rébellion qui menace la stabilité de la région.

A qui la faute ? Les écologistes dénoncent le laxisme des compagnies pétrolières et les avaries à répétition. Shell, Total, Agip, Chevron et les autres estiment que l’immense majorité des marées noires est due à des actes de sabotages sur les pipelines qui sillonnent le delta. Dans ce débat, le gouvernement ferme les yeux. La rente pétrolière assure 80% des revenus du pays.